Bourdon terrestre

Le bourdon terrestre a colonisé presque tous les milieux terrestres de plaine et moyenne montagne. C'est le bourdon le plus commun en Europe.

Bon pollinisateur, ce bourdon recrée tous les ans de nouvelles colonies établies sous la terre !

C’est un insecte de 11 à 23 mm caractérisé par son abdomen à l'extrémité blanche (parfois teintée de roux). Le collier et le 2e segment abdominal sont orange ou jaune d'or.


Les bourdons peuvent piquer !

Chez les bourdons, comme chez les abeilles mellifères et les guêpes, seules les reines et les ouvrières ont un dard. Les mâles n’en ont donc pas. Le dard a une fonction de défense. Lors d’une piqûre, une petite quantité de venin est injectée dans le corps par le biais du dard. Chez l’homme, la piqûre provoque en général une brève douleur aiguë, qui diminue par la suite. Dans des cas exceptionnels (env. 1 %), une réaction allergique se développe contre le venin.
Les réactions aux piqûres de bourdons peuvent varier d'un cas à l'autre.

En cas de contact avec des bourdons, le risque de piqûres peut être réduit en veillant tout simplement à ne pas les rendre agressifs. Il convient tout d'abord d’aborder les bourdons calmement : ne pas agiter les bras, ne pas heurter la ruche, ne pas essayer de saisir les bourdons, etc.